Plus qu’un simple projet éco-responsable, un rêve devenu réalité

3 min

Gilles BARTHE, 59 ans, est habitant de l’écohameau à Ungersheim en Alsace. L’objectif de cet habitat est d’atteindre une politique zéro carbone. De nature bricoleur et très sensible à la question de l’environnement, Gilles est l’un des premiers inscrits dans ce projet qui offre la possibilité à une vingtaine d’habitants de devenir “100 % autonome”.  

Eco-hameaux de Ungersheim vu depuis le jardin – Prisme / Jeanne Metzinger / Antonin Jolly

Potager commun, poulailler, toilette sèche et isolation énergétique : voici les caractéristiques de l’éco-hameaux à Ungersheim. Dans cette petite commune d’Alsace, la priorité est donnée à la préservation de l’environnement. Le maire, Jean-Claude MENSCH propose à une vingtaine d’habitants de rejoindre ce projet en 2012. Gilles est l’un des premiers à répondre à l’appel.

« Moi, j’en rêvais depuis plus de 20 ans »

En rentrant chez lui, nous pouvons découvrir sur le mur le label du logement : « la cabane de rêve ». En effet, Gilles n’est pas un simple habitant, pour lui ce logement collectif signifie l’aboutissement de sa vie. « Moi, j’en rêvais depuis plus de 20 ans » déclare-t-il. Déjà très attaché aux questions des énergies renouvelables, il veut « participer à un projet avec des matériaux les plus sains possibles et une maison qui consomme le moins d’énergie possible »

« Ce sont des matériaux qui peuvent tenir plus d’un siècle sans soucis ». 

Gilles explique les travaux qu’il effectue à l’étage – Prisme / Jeanne Metzinger / Antonin Jolly

Depuis son installation en 2016, les pièces ne cessent d’être ajustées. Gilles profite d’avoir carte blanche pour transformer sa maison en véritable palais de ses rêves. Enduits chauds, revêtements de mur et mise en place d’un escalier, rien n’arrête l’imagination débordante du bricoleur qui souhaite obtenir un logement durable. En faisant beaucoup par lui-même, Gilles limite les coups de main d’œuvre et peut se permettre d’acheter des matériaux plus durables « J’ai travaillé sur des bois très solides et résistants. Ce sont des matériaux qui peuvent tenir plus d’un siècle sans soucis ». Gilles inspire ses voisins de hameaux qui ne cessent de faire appel à lui et à son imagination dans l’innovation de leurs appartements. 

« Des projets de cette envergure sont en train d’apparaître dans les grandes villes. Cela va prendre du temps, mais cela va marcher». Les paroles de Gilles sont celles d’un rêveur optimiste qui ne cesse de redoubler de créativité face aux enjeux climatiques à venir.